La population est vieillissante et l’espérance de vie a considérablement augmenté depuis le début du siècle. La médecine a fait d’énormes progrès permettant aux gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

De nos jours, certaines personnes âgées sont autonomes pratiquement jusqu’à la fin de leur vie. Malheureusement, ce n’est pas le cas de la majorité des aînés. Les statistiques le démontrent, ils vivront aussi longtemps, mais dû leur état de santé précaire en vieillissant, ils ne pourront pas être autonomes jusqu’à la fin de leurs jours. Les statistiques sont claires quant au vieillissement de la population, uniquement dans la région de Québec, les plus de 85 ans doubleront en nombre d’ici les 20 prochaines années.

Les aidants naturels

Plusieurs familles choisissent de devenir aidant naturel avant la transition vers un milieu de vie répondant au niveau d’autonomie allant souvent en diminuant chez nos aînés. À première vue, la tâche peut paraître simple, mais au contraire elle est plutôt complexe et nécessite un excellent sens de l’organisation autant au niveau logistique que sur le plan humain. Avant de devenir aidant naturel, une certaine préparation est de mise, il est nécessaire de trouver une personne ressource pouvant lui permettre des périodes de répits pendant lesquelles l’aidant pourra se reposer et sortir de son milieu. Être constamment en relation d’aide avec son parent peut s’avérer épuisant sans prise de répits occasionnels.

Au quotidien, la charge de travail peut être épuisante. Allant des soins d’hygiène corporelle le matin à l’aide de la mise au lit, la liste des tâches demande beaucoup de temps. De plus, l’aidant naturel doit pouvoir bénéficier d’accessoires tels qu’un fauteuil roulant, une barre de soutien, un siège de toilette et une baignoire adaptée ou encore une douche sécuritaire. Le vieillissement étant ce qu’il est, la charge de travail ira essentiellement en augmentant.

Les CHSLD

Leurs besoins grandissants, ils devront trouver l’endroit pour se loger en résidence le moment venu. Il existe bien sûr les CHSLD (Centre d’hébergement de soins de longue durée). Étant public et gratuit, il y a malheureusement des listes d’attente qui peuvent s’avérer assez longues. En cas d’urgence, cette situation devient problématique pour la famille qui se voit dans l’impossibilité de répondre au besoin de leurs proches en perte d’autonomie.

Les résidences pour gens en perte d’autonomie.

Heureusement, nous retrouvons aussi le réseau des résidences privées. Ces résidences offrent une gamme complète de soins, d’activités à des coûts variant d’un établissement à l’autre. Il est alors recommandé de faire appel à une conseillère en hébergement de l’Agence Mieux-Vivre afin de vous faire accompagner gratuitement dans vos recherches. Ces dernières ont visité et évalué, une à une, chacune des résidences de la région de Québec. Elles pourront donc vous aiguiller vers celles répondant à vos critères de recherches, mais surtout à votre budget.

Appelez-moi, c'est gratuit!
Bonjour je m’appelle Alexandra, conseillère en hébergement,  je suis disponible pour un appel au (418) 999-8771. Si vous préférez que je vous appelle, remplissez le formulaire suivant.
Votre nom:
Courriel:
Numéro de téléphone:
Vos disponibilités:
[recaptcha]
X